Les 10 raisons pour lesquelles il faut boire du vin d’Alsace !

DSC_4750.png

L’Alsace, vous savez à peine où la placer sur une carte, et ne connaissez de ses vins que quelques vieilles rumeurs totalement infondées ? C’était (presque) le cas de Wine Citizens avant de partir 4 jours en juin dernier à la découverte de cette région avec l’agence Rouge Granit.

C’est simple, nous sommes tombés raides dingues de l’Alsace, ses paysages, ses habitants, ses vignerons et bien sûr, ses vins.

Alors voici pour Wine Citizens les 10 raisons pour lesquelles il faut ABSOLUMENT boire du vin d’Alsace !

1. Parce qu’il est issu d’un terroir extraordinaire

DSC_4873.png

13 cépages (riesling, gewurztraminer, sylvaner, pinot gris, muscat, chasselas, pinot noir …) sont utilisés dans l’AOC Alsace, sur l’un des terroirs les plus diversifiés et complexes de France au niveau géologique. C’est la zone de fracture du massif des Vosges qui explique la mosaïque de sous-sols calcaires, granites, schistes, gneiss, ardoise ou grès.

L’Alsace est une terre de vin blanc, mais produit également quelques rouges et rosés. Chaque cépage s’exprime différemment en fonction du terroir. Bien sûr certains cépages ont leur sol de prédilection, mais imaginez le nombre de combinaisons possibles et donc la diversité des vins proposés par les vignerons alsaciens !!!

2. Parce qu’il n’est pas trop sucré

DSC_4856.png

C’est quelque chose que l’on entend beaucoup en parlant avec des gens qui n’ont pas bu de vin d’Alsace depuis longtemps.

Première raison : dans le passé et dans toutes les régions viticoles, les vignerons ont eu tendance à beaucoup chaptaliser (ajouter du sucre pour augmenter le degré alcoolique). Ce procédé est maintenant réglementé et de moins en moins courant, car les techniques en caves ont beaucoup évolué.

Deuxième raison : OUI, l’Alsace produit des vins allant du sec au doux, mais la sensation de sucrosité dépendra surtout de l’équilibre entre acidité et sucre résiduel ! Et de l’acidité, on peut vous dire que les vins alsaciens, ils en ont !

Dans beaucoup de vins contenant quelques grammes de sucre résiduel vous n’aurez donc pas du tout l’impression de boire un vin doux ! On parle d’ailleurs de vins secs jusqu’à 5gr de sucre résiduel.

Quant aux vins doux, au-delà de 12gr, ils garderont une vraie fraicheur après quelques année grâce à leur belle acidité.

3. Parce qu’il ne donne pas mal à la tête

DSC_4651

Encore de vieilles rumeurs basées sur quelques mauvaises expériences de nos grands parents !!! « Oui euh, moi à chaque fois que je bois du vin d’Alsace, j’ai mal à la tête … »

Le soufre ajouté au vin pour le stabiliser et permettre sa conservation, peut donner mal à la tête, ça c’est sûr.

Encore une fois les techniques et le savoir-faire en cave permettent aujourd’hui de diminuer régulièrement les doses de soufre, pour arriver à un apport négligeable, et donc plus de mal de crâne !

4. Parce qu’il vieillit extrêmement bien, il en a même besoin

DSC_4538.png

C’est en allant sur place que nous avons, pour la première fois de notre vie, pu déguster des rieslings, gewurztraminers et muscats d’un âge avancé. Et quelle surprise !!!

Le muscat est un blanc frais, doux et délicat parfait pour l’apéritif. Après plus de 20 ans d’attente, il garde toute sa fraîcheur et ses arômes laissent apparaître l’eucalyptus et le menthol … Incroyable.

Le riesling, un blanc sec, frais et fruité, se transforme au bout de 4 ou 5 ans en un vin corpulent, ample et droit. C’est indéniablement, de tous les vins que nous avons dégustés jusqu’à maintenant, celui qui nous a le plus impressionné dans son évolution.

Alors il ne vous reste qu’une chose à faire : acheter régulièrement votre vin alsacien préféré, et … apprendre à attendre.

5. Parce que c’est indéniablement un vin de gastronomie

DSC_4672.png

La qualité des terroirs conjuguée à l’excellent travail des vignerons sur 13 cépages différents, permettent la production d’une palette incroyable de vins.

Des vins d’apéritif, oui il y en a, mais ceux qui nous ont marqué, et ils sont nombreux, sont de vrais vins de gastronomie, qui ne s’accordent pas uniquement avec les mets alsaciens.

Pour preuve les accords mets et vins proposés à la masterclass du salon Millésime Alsace nous ont totalement conquis :

  • Riesling « Hagueneau » 2015 et Saumon cru à la graine de fenouil, lamelles de céleri, mayonnaise liquide, thym frais, citron, xérès.
  • Riesling 2013 Grand Cru Altenberg de Bergheim et Huitre n°3 spéciale, sauce blanche, échalotes, quartiers et jus de pamplemousse.
  • Riesling 2008 Alsace Grand Cru Schlossberg et Bavarois royal de homard, petits pois, espuma de crustacés.
  • Riesling 2013 Alsace Grand Cru Pfingstberg et Suprême de volaille, sauce vitello, câpres, tomate cerise, asperge sauvage.
  • Riesling 2009 Cuvée Frédéric Emil et Tartare de bœuf, huile d’olive, soja, menthe, gingembre, coriandre, ficelle grillée.

6. Pour soutenir des vignerons exceptionnels

DSC_4898.png

Sans eux, il n’y aurait rien.

En Alsace, ces femmes et ces hommes gèrent des domaines souvent inférieurs à 12 hectares, et font tout, de la vigne à la cave jusque dans l’administratif.

Les femmes se sont fait une place particulière en Alsace. Nous avons pu le découvrir à travers l’association « Les DiVINes d’Alsace », qui rassemble des femmes issues de tous les métiers du vin. Chaque année ces femmes organisent un événement pour mettre à l’honneur leur région. Nous avons été totalement conquis.

 L’Alsace donne aussi leur chance aux jeunes, peut être plus que dans d’autres régions. « Ils ont tout compris les gens ici », peut on entendre parmi les journalistes spécialisés. Et oui, la journée organisée pour nous à Andlau a été préparée et animée par de jeunes vignerons. Quel plaisir !

7. Parce que l’Alsace exporte plus d’un quart de son vin à l’étranger !

DSC_4882.png

Pourquoi en profitons-nous si peu ?

Parce que nous connaissons mal les vins Alsaciens et que nous avons plein de vieux a priori … Il est temps que nous nous ouvrions un peu, et que nous allions goûter sur place ces merveilles de gastronomie !

8. Parce que ses prix sont très attractifs, notamment pour des Grands Crus

DSC_5121.png

 

Ah non mais là on vous le dit franchement, il y a de très bonnes affaires à faire en Alsace ! Il n’est pas rare de trouver en supermarché ou en cave spécialisée des Grands Crus à moins de 20 euros (contre combien en Bourgogne ou à Bordeaux ?). Quand on réalise la qualité des terroirs et du travail réalisé c’est vraiment pas cher.

Et au-delà des Grands Crus, on trouve facilement de très bons vins à moins de 10 euros, qui se bonifient magnifiquement avec le temps…

9. Parce que c’est une région magnifique à visiter et que le vin peut être un bon vecteur de découverte des paysages et des hommes

DSC_5011.png

L’Alsace est sûrement le plus gros coup de cœur de l’année pour Wine Citizens !

Ce sont d’abord les paysages qui nous ont subjugués : 50 nuances de vert se succèdent sur d’élégants valons à la pente douce et bienveillante, pour enfin nous conduire au cœur de villes romantiques traversées par de petits cours d’eau.

Les Alsaciens sont vraiment accueillants et enclins à vous faire découvrir leur région et ses secrets. Très humbles et polis, c’est vraiment agréable de passer un moment en leur compagnie.

10. Parce que c’est l’un des vignoble français les plus investis dans le bio/biodynamie

DSC_4889.png

Quelle fût notre surprise en nous promenant dans les parcelles de vignes alsaciennes ! Des arbres, des forêts même ! Nous ne nous rappelons pas avoir vu de vignobles aussi enherbés cette année lors de notre Tour de France des vignobles…

Ça fait vraiment du bien de voir une telle biodiversité au sein d’un vignoble.

Et en effet, l’Alsace est le vignoble français qui en proportion compte le plus de domaines en Bio/Biodynamie avec plus de 17%.

Bonus

DSC_4990.png

Parce que l’Alsace est avec la Lorraine et la Bourgogne l’une des meilleures régions de distillerie d’eau de vie au Monde !

C’est en Alsace que se trouve la plus grande concentration de distilleries : Marc de Gewurztraminer, Kirsch et autres eaux de vie de baies et de fruits sont la fierté de la Région. Et il faut bien avouer que nous n’avons pas été très durs à convaincre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s