[Reportage] Tour de France des vignobles – Etape #4 – Domaine du Closel (Savennières)

Carte Savennières v5

Après les vendanges tardives et l’embouteillage en Anjou en novembre dernier, Wine Citizens continue son Tour de France des vignobles et vous présente la taille de la vigne à Savennières, (Val de Loire), au sein du Domaine du Closel.

Pourquoi avons-nous souhaité faire cette étape ?

  • La dimension familiale du domaine qui appartient à la même famille depuis des générations
  • La volonté d’Evelyne de Pontbriand, propriétaire du domaine, de s’inscrire depuis des années dans une démarche biodynamique
  • Le prestige de l’appellation Savennières qui produit parmi les meilleurs vins blanc de Loire sur des terroirs exceptionnels
  • Et enfin, la motivation et la passion du nouveau chef de culture du domaine, Geoffroi Cocard.

Allez, on vous laisse découvrir tout ça en photos !

DSC_7449

C’est lors du dîner de fin de vendange au Domaine Pithon-Paillé en octobre dernier, que nous avons eu la chance de découvrir le Domaine du Closel à Savennières.

Là-bas, nous avons fait la connaissance de Geoffroi Cocard, un ancien de Pithon-Paillé, devenu chef de culture au Domaine du Closel.

Geoffroi a tout de suite été conquis par le projet Wine Citizens : rendez-vous était donc pris en décembre pour venir découvrir le travail de la taille au Château des Vaults, au cœur du domaine du Closel.

DSC_7586

L’AOC Savennières se situe à 15 km au sud ouest d’Angers (Maine & Loire) et s’étend sur 150 hectares répartis sur trois communes : Savennières, Bouchemaine et Possonnières. L’appellation est célèbre pour sa géologie si particulière, répartie sur trois terroirs distincts : les schistes, les schistogrèseux et les coulées.

Les coulées sont particulièrement réputées, la plus connue étant la Coulée de Serrant. Les coulées sont des phénomènes géologiques particulièrement intéressants pour la viticulture. Elles ont deux faces dont l’une est dotée d’une exposition sud ouest procurant un ensoleillement extraordinaire et des sols d’éboulis de schistes, de quartz, de riolites, de spilites, etc. Ces spécificités géologiques procurent une grande complexité aux vins produits à partir des raisins cultivés sur ces parcelles.

Les 14,5 hectares du Domaine du Closel surplombent majestueusement la ville de Savennières et ses environs. Ses vignes bénéficient d’une exposition idéale sur les trois terroirs précédemment cités.

DSC_7676.MOV.00_00_11_17.Image fixe001

Avant de débuter notre apprentissage, nous avons fait la rencontre d’Evelyne de Pontbriand, vigneronne, propriétaire du domaine du Closel – Château des Vaults et Présidente de l’appellation Savennières. Nous étions heureux de partager avec elle le projet Wine Citizens, auquel elle a été réceptive. De son côté, elle s’est fait un plaisir de nous expliquer tous les secrets de l’appellation Savennières.

DSC_6285

Au Domaine du Closel on cultive principalement 3 cépages : le Chenin Blanc, pour la fabrication des vins blancs et les cabernets sauvignons et francs pour la conception des rouges, rosés et crémants.

DSC_7333.MOV.00_09_51_15.Image fixe004

Le thème de notre séjour au Domaine du Closel est la taille de la vigne. Cette étape, parfois méconnue des amateurs de vin, est pourtant une des plus importante car elle conditionne la future récolte et impacte directement la vigueur et la santé de la vigne et donc son espérance de vie.

DSC_6289

Notre professeur, Geoffroi Cocard, est un jeune homme passionné de 24 ans avec déjà 7 « tailles » à son actif.

Inspiré par son grand-père, berger et viticulteur, il entame rapidement des études d’agriculture. Pour lui, l’agriculture est un domaine dans lequel il est possible de s’exprimer totalement. Il aime créer en donnant à la nature, en la comprenant, pour qu’elle le rende le mieux possible, tout cela en développant une multitude de compétences allant de la soudure à la commercialisation en passant par la chimie. Après avoir pensé à devenir éleveur de mouton, il se spécialise dans la vigne, seul domaine de l’agriculture non subventionné par la politique européenne pour « rester indépendant et libre ».

DSC_6318

Après une première introduction aux préceptes de la biodynamie dispensée par Geoffroi, une petite visite de la cave s’impose pour mieux comprendre les enjeux de cette méthode de culture.

Là, un peu plus d’un mois après la fin des vendanges, nous avons pu goûter les jus des trois cuvées de Savennières en fin de fermentation : La Jalousie, Les Caillardières, Le clos du Papillon.

(Nous vous proposerons bientôt un article dédié à la biodynamie, en collaboration avec le Domaine du Closel).

DSC_7315

Jour 1 – 8h00

Ça y est ! L’équipe est au complet ! Les instructions pour la journée sont données par le chef de culture dans la bonne humeur. De gauche à droite nous vous présentons Grégoire, employé du Domaine du Closel en contrat pro, ensuite Geoffroi, chef de culture puis Corentin, un Breton qui a participé aux vendanges du Domaine et vient se former aux techniques de la taille et enfin Quentin et Sophie (toujours derrière l’objectif !)

DSC_7330

Jour 1 – 8h15

Pendant que Grégoire et Corentin, récemment formés, taillent armés de leur sécateurs électriques en chantant (ou l’inverse ?) nous commençons notre formation avec Geoffroi.

Les études et différentes formations viticoles de Geoffroi sont encore récentes, pour notre plus grand bonheur. En tant que chef de culture, son désir est vraiment d’investir du temps dans la formation des personnes avec qui il travaille (il forme même Evelyne quand elle a le temps). Sa philosophie, que nous partageons d’ailleurs, est très simple : donner, pour peut-être un jour recevoir, mais surtout faire en sorte que chacun comprenne ce qu’il fait, pourquoi il le fait, l’impact de chaque action à court et moyen terme sur la vigne.

DSC_7335

Jour 1 – 17h00

Les méthodes de formation de Geoffroi semblent assez efficaces ! Après seulement une semaine, Grégoire et Corentin travaillent en quasi autonomie, ils posent quelques questions au chef de culture lorsqu’ils rencontrent un dilemme. Comme vous pouvez le voir au sol, les sarments coupés sont regroupés en fagots. A la fin de la taille en mars, une machine passera pour broyer les bois dont les copeaux protégeront le sol.

DSC_7341

Jour 2 – 8h00

Après la théorie, la pratique ! Bon on ne se lance pas sans filet dès le deuxième jour, je vous rassure… D’autant que la parcelle sur laquelle nous allons travailler pendant tout notre formation est assez vieille et les vignes assez sensibles.

Repartir sur de bonnes bases. C’est la mission que Geoffroi a accepté, après avoir fait un état des lieux au cours des vendanges. En effet l’ancienne équipe portait moins d’importance à la taille que Geoffroi.

La vigne est une plante qui a tendance si on ne l’oriente pas, à pousser dans tous les sens (surtout en hauteur et en largeur). La taille que nous voulons réaliser permettra de concentrer la production de grappes à une certaine hauteur du cep de vigne et de les répartir de manière homogène. Cela facilitera par la suite les différents travaux de la vigne comme l’effeuillage et la vendange (récolte). Pas besoin de chercher sur toute la hauteur du pied de vigne les grappes pour enlever les feuilles qui cachent la lumière du soleil, empêchent un bon mûrissement et favorisent l’apparition de pourriture !
Une bonne taille fait gagner du temps et garanti la qualité de la récolte : des fruits mûrs, sains et en quantité suffisante pour une concentration en sucre et en arômes optimale… et si on se débrouille bien en cave, cela donne un grand vin !

DSC_7338

Jour 2 – 10h00

Geoffroi profite de la pause café pour préciser ses explications par un schéma des deux types de tailles que nous devons maîtriser.

1) Guyot double (à gauche sur le dessin) : la production de grappes est équilibrée des deux côtés. Sur un pied de bonne vigueur on laisse en moyenne entre 10 et 15 bourgeons.

2) Guyot simple : souvent utilisée par les vignobles pratiquant la vendange mécanisée, on taille une « baguette » (branche fructifère) d’un seul côté du pied. Selon la vigueur de la vigne on laisse de 6 à 12 bourgeons. Chaque année il faut alterner le côté de la « baguette » pour équilibrer la vigne et ne pas trop la fatiguer.

Les principaux objectifs de la taille de la vigne que nous avons observé lors de notre formation sont :

– Raccourcir le cep dès qu’une branche à fruit située plus bas ou plus au centre apparaît (un bourgeon bien placé remplacera une branche à fruit l’année prochaine).

– Toujours garder une issue de secours (on appelle cela un rappel) pour l’année N+1 au cas où un problème apparaisse sur la branche à fruit en production, mais aussi pour pouvoir raccourcir l’année suivante.

– Quand la vigne est trop faible, ne pas hésiter à tailler à bois (tailler très court) pour redonner de la vigueur au cep.

DSC_7350

Jour 2 – 15h

Petite pause photographique avec toute l’équipe ! Nous avons eu la chance de rencontrer des personnes extraordinaires, d’horizons différents mais partageant une même passion.

Liés par le travail dans la vigne c’est dans une ambiance joyeuse que nous nous sommes découverts et que nous avons lié des liens d’amitié.

DSC_7491

Jour 3 – 8h00

Chaque jour le même rituel : régler et aiguiser les sécateurs, pour des coupes nettes et de qualité. La plupart des vignobles travaillent maintenant avec des sécateurs ergonomiques dont une des poignée tourne pour éviter les syndromes du canal carpien.

DSC_7509

Jour 3 – 9h00

C’est seulement notre troisième jour d’apprentissage et Geoffroi nous lance dans le grand bain. Après une journée principalement dédiée à la théorie, une seconde où nous étions fortement supervisés par notre « professeur », aujourd’hui nous devons prendre nos propres décisions, quitte bien sûr à les faire vérifier par un autre ouvrier expérimenté.

Chez Wine Citizens on est plutôt consciencieux… et bien croyez nous, ce n’est vraiment pas facile d’appuyer sur le sécateur quand on sait que notre geste aura un impact direct sur la plante pendant au moins 2 ans !

DSC_7524

Jour 4 – 10h00

La pause café est toujours le lieu de débats animés sur la taille d’un pied de vigne en particulier, départ d’un échange constructif sur le vivant et les méthodes de travail biodynamiques.

DSC_7495

Jour 4 – 16h00

Ah oui, un aspect sur lequel nous n’avons pas encore insisté… La taille, c’est un rythme différent des vendanges, mais ce n’est pas de tout repos ! La moindre pause est optimisée au maximum, n’est-ce pas Corentin ?

DSC_7636

Hors du temps nous redécouvrons la parcelle dans laquelle nous travaillons depuis presque une semaine…

Chaque jour la nature nous offre un spectacle différent.

DSC_7554

Jour 5 – 11h00

L’équipe Wine Citizens apprend vite ! A tel point que le chef nous fait monter en grade et nous confie un sécateur électrique. Attention aux doigts. Ça coupe dur, à en croire la facilité avec laquelle on peut couper des bois de 6 cm de diamètre.

Attention aussi de ne pas couper un câble en acier du palissage! La coutume veut que le maladroit paye un Picon bière le lendemain midi à toute l’équipe.

DSC_7533.MOV.00_00_10_13.Image fixe001

Jour 6 – 9h00

Nous profitons d’une journée pluvieuse pour mettre le feu à deux grands tas de pieds de vignes et de piquets qui constituaient une parcelle récemment arrachée. La pluie diminue les risques et la pollution de l’air. On a tous fait des feux de cheminées ou sur une plage, mais un feu de 4 mètres de haut ça ne s’improvise pas …

Nous sommes trempés jusqu’aux os mais la température monte vraiment fort … et nous apporte un peu de réconfort en nous séchant partiellement.

DSC_7649

Jour 7 – 12h00

Le lendemain les feux sont toujours actifs. Nous profitons des braises pour former un foyer et faire griller quelques saucisses que l’on mangera en sandwich avec de la moutarde et …

DSC_7664

Jour 7 – 12h05

… un petit verre de vin.

DSC_7688

Jour 8 – 8h00

Ce matin nous perdons 15°C. Hier nous faisions un barbecue en T-shirt et aujourd’hui le froid nous rougi le visage. Nous mettons plus d’une demi-heure à nous réchauffer et à sentir nos doigts et nos pieds à nouveau.

DSC_7711

Jour 8 – 8h15

La terre est dure et froide, les ceps gelés. On a plus de mal à se baisser et mettre le genou à terre. C’est aussi ça la taille en hiver. Mais cela n’entache pas notre motivation. En plus c’est notre denier jour de taille !

DSC_7745

Jour 8 – 17h00

Il existe autant de méthodes de taille que de vignerons. Des dizaines de paramètres rentrent en compte et il n’existe pas UNE bonne manière de tailler un cep. Cela dépend de l’état de la vigne et du résultat recherché.

On ne taillera par exemple pas de la même manière un pied jeune et vigoureux avec pour objectif de produire un maximum de raisin, qu’une vieille vigne sur laquelle on veut obtenir une concentration élevée d’arômes et de sucre.

DSC_7720

Jour 8 – 17h30

Outre les grands préceptes et autres règles à respecter ou pas, une des choses que l’on retiendra de Geoffroi, c’est le feeling, que l’on pourrait traduire ici par sentiment et instinct. Il nous disait souvent « OK, tu as analysé la situation, tiré des conclusions, mais comment tu le sens toi ? Si tu penses que c’est mieux pour la plante comme ça et bien fais le. »

Et il a raison Geoffroi. Nous avons franchi un pas dans la communion avec la nature. En s’intéressant au fonctionnement et à la vie de la vigne, il est nettement plus facile de prodiguer des soins ou d’effectuer un travail sur un cep et sur le vivant en général.

DSC_7764

Jour 8 – 20h00

Nous ne finirons pas cet article en disant combien nous avons appris, combien nous avons été inspirés, combien ces rencontres ont été importantes pour nous et notre projet. Je viens de le dire ?

Non, nous terminerons comme cela s’est terminé en vrai. Par une superbe dégustation de l’ensemble de la gamme du Domaine du Closel, suivi d’un Tajine végétarien succulent.

Une réflexion sur “[Reportage] Tour de France des vignobles – Etape #4 – Domaine du Closel (Savennières)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s